Agroécologie

Vue aérienne d'un paysage constitué de différentes végétation

Le concept

L’agroécologie est un terme de nos jours de plus en plus répandu, mais il ne date pas d’hier… Il est apparu en 1928 dans la littérature scientifique internationale.

En France, c’est dans les années 1970, que de grands noms de l’agriculture moderne (dont Pierre Rabhi et Marc Dufumier font partis) ont explicitement évoqués un lien entre agriculture et écologie. Ils ont alors prôné le respect de la nature, intégrant les dimensions économiques, sociales et politiques. A cela s’ajoute l’objectif d’une meilleure intégration de l’agriculture dans la société.

Néanmoins, le concept d’agroécologie a été utilisé tardivement en France, surtout à partir des années 2000. Ce concept regroupe des pratiques anciennes, redécouvertes pour certaines et développées afin de répondre aux problématiques actuelles (climatiques, alimentaires, sociales,…). 

Une défintion unique ?

L’agroécologie est un terme regroupant à la fois des notions agronomiques, écologique, économiques et sociales. En fonction du point de vue, les définitions peuvent varier.

Pour Humus & Co, l’agroécologie est à la fois un moyen de production et un mode de vie, qui s’inscrit dans une démarche globale et durable.

Ainsi, il s’agit d’une façon de pratiquer l’agriculture en s’appuyant et s’inspirant des écosystèmes. Ces derniers sont un ensemble d’être vivants qui vivent au sein d’un milieu ou d’un environnement spécifique
et interagissent entre eux au sein de ce milieu et avec ce milieu. 

Donc, l’objectif est de s’inspirer de la nature pour produire de la nourriture en impactant un minimum l’environnement. Les techniques mises en places vont, entre autres, permettre de ne pas avoir recours aux produits phytosanitaires, de ne pas travailler intensivement les sols, ou encore d’utiliser et de gérer au mieux l’eau.

Prairie avec des arbres - agroforesterie
Trois piliers de l'agroécologie
Les trois piliers de l'agroécologie

Les pilier principaux

Comme pour la définition, de nombreux principes existent. Cependant, il est possible de les regrouper en trois piliers principaux :

écologique : s’inspirer du fonctionnement des écosystèmes pour préserver l’environnement et les ressources à travers des sols vivants, la biodiversité ou encore une gestion optimale des ressources.

social : cultiver la solidarité et la responsabilité sociale via la souveraineté alimentaire, l’agriculture paysanne à taille humaine ou encore le partage de connaissance et de compétence.

– économique : se réapproprier une économie inclusive au service de tous au travers de l’économie sociale et solidaire, de fermes viables et vivables ou encore de filières justes et transparentes.

(Paragraphes inspirés de la définition de l’agroécologie de Terre & Humanisme)

En ville et à la campagne

Que l’on habite en ville ou à la campagne, que l’on soit professionnel du monde agricole, jardinier, élus territorial, étudiants ou simple curieux, il est possible de découvrir ou d’approfondir ses connaissances en agroécologie.

Si vous avez un projet, des questions, ou bien même juste de la curiosité, prenons le temps d’échanger.

 

Paysage d'une prairie verdoyante avec le coucher du soleil en arrière plan